23h13. 03.11.13

Passer du tout au tout :
- des messages à longueur de journée à rien.
- un bisou, un câlin à rien.
- un regard, ta main dans mes cheveux, ton sourire à rien.
- ton corps contre le mien à rien.
- une cigarette en commun au bord de la fenêtre à rien.
- un ciné, un film, une chanson ensemble à rien.
- d’être tout pour toi à n’être finalement plus rien.

Tout ça en un claquement de doigt.
Tout ça du jour au lendemain.
Passer de l’amour à la haine.
Devenir inconnues, étrangères.

Toi, toi tu y arrives plutôt bien.
Et moi, moi je galère plutôt bien.

Simplement envie de vomir.

E.L.

1h04. 03.11.13

Chute.
Contrecoup.

J’arrête pas de penser à toi.
A nos derniers moments.
J’arrête pas de penser à toi.
Remise en question : qu’est ce que j’ai fait ?
J’arrête pas de penser à toi.
Sentiment d’être incapable : ai je un souci ?
J’arrête pas de penser à toi.

Ça tourne pas rond à l’intérieur.
Un puzzle géant, où chaque pièce a du mal à s’assembler avec les autres.
Esprit tourmenté, c’est le désert.

2 mois après, je pense à toi, encore.
Mais je pense à toi comme quelqu’un qui m’a complètement rabaissée, détruite, épuisée.

T’es partie, pas seule : avec une partie de moi.
C’est peut être ça la pièce manquante du puzzle que j’essayes en vain d’assembler.

E.L.

20h40. 30.10.13

"Salut, je viens aux nouvelles."
3 personnes m’ont écrit ça aujourd’hui.

Une ex d’il y a longtemps.
Une connaissance.
Et la cousine de mon ex. Celui la m’a secouée.

Cette fille, je l’ai vu deux fois.
Je lui ai simplement demandé si elle avait pas fait une erreur.

Secouée, car j’essayes d’oublier tu comprends ?!
Du moins, j’apprends à vivre avec.
L’idée qu’elle est heureuse.
Amoureuse, (nouvelle photo d’ailleurs).
Et qu’elle, elle a oublié.
Simplement.

STOP.

E.L.

00h45. 28.10.13

La nature s’éveille, se révolte.

Que nous sommes petits et faibles face aux éléments qui se déchaînent.

Ça souffle, ça siffle.
Les feuilles volent, tourbillonnent.
La pluie est de la partie.

Ce soir, je m’endormirais bien calée sous cette couette.
Une fenêtre entrouverte.
Une oreille attentive à la nature se donnant en spectacle durant toute une nuit.
Quelle jolie musique.

"La musique est partout autour de nous, il suffit juste d’écouter."

Bonne et agréable nuit.

E.L.